nov
29
2008

A l’ancienne…

Du haut des ses longuets soupires,
décelle et pis, pense aux sourires
de celle à qui ses doigts se firent
légers et tendres comme un couteau.

“J’ai dû forcer, la caresser,
par la taille la tenter aux corps,
tromper ses peurs et par le glaive
couvrir sa chaire, couvrir ses mots!”

Tant est-il dit qu’à lui la belle,
non plus encquise à être sienne
qu’en songe pour elle qu’elle sait audieux,
eut bien fini par dire adieu.

“Je m’estourdis de tant de haine!”
confesse l’homme le visage blème.
“que tant d’efforts et stratagèmes
n’eurent point les effets escomptés!”

Pensait il peut être ainsi à la combler?
De par la force et non par la bontée?
Que d’être un homme pétri de puissance n’est
qu’un us depuis si longtemps négligé?

Written by Organic Despair in: Uncategorized |

Pas de commentaire »

RSS feed for comments on this post. TrackBack URL

Laisser un commentaire

Vous devez être connecté pour rédiger un commentaire.

Aeros Theme